2021 l’Année Internationale des Fruits et Légumes (AIFL)

2021 l’Année Internationale des Fruits et Légumes (AIFL)

L’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré le 15 décembre dernier, 2021 Année Internationale des Fruits et des Légumes car l’ONU veut profiter de l’occasion pour sensibiliser le public à leur rôle important dans la nutrition, la sécurité alimentaire et la santé humaine, ainsi que dans la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies.

On définit les fruits et légumes par les parties comestibles des végétaux (par exemple, les structures porteuses de graines, les fleurs, les bourgeons, les feuilles, les tiges, les pousses et les racines), qui sont cultivées ou récoltées à l’état sauvage, dans leur état brut ou sous une forme peu transformée.

La consommation de fruits et légumes peut contribuer à réduire les facteurs de risque associés aux maladies non transmissibles, comme le surpoids et l’obésité, les inflammations chroniques, l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie.

L’AIFL aura plusieurs objectifs, à savoir :

  • Sensibiliser le public et diriger l’attention des décideurs politiques sur les bienfaits nutritionnels et sanitaires de la consommation de fruits et de légumes ;
  • Promouvoir des régimes alimentaires et des modes de vie diversifiés, équilibrés et sains à travers la consommation de fruits et de légumes ;
  • Réduire les pertes et gaspillages dans les systèmes alimentaires pourvoyeurs de fruits et légumes;

Mettre en commun les pratiques optimales dans les domaines suivants:

  • promotion de la consommation et de la production durable de fruits et de légumes qui contribuent à des systèmes alimentaires durables;
  • amélioration de la durabilité dans les domaines du stockage, du transport, du commerce, de la transformation, de la vente au détail, de la réduction du gaspillage et du recyclage, et renforcement des interactions entre ces processus;
  • intégration des petits exploitants, y compris les agriculteurs familiaux, dans les chaînes de production, de valeur et d’approvisionnement locales, régionales et mondiales pour une production et une consommation durables de fruits et de légumes, en reconnaissant les contributions des fruits et légumes, y compris des variétés locales ou sélectionnées par les agriculteurs, à leur sécurité alimentaire, à leur nutrition, à leurs moyens d’existence et à leurs revenus;
  • renforcer la capacité de tous les pays, en particulier des pays en développement, d’adopter des approches et des technologies novatrices dans la lutte contre les pertes et gaspillages de fruits et légumes.

 

Rédigé par : Arlette